Entendus en atelier…

Nos journées ont été rythmées par les différents ateliers de danses, de chants, artistique, spirituels, de discussions, de création qui nous ont tous rassemblés petits et grands autour d’animateurs motivés de partager leurs talents et leurs passions. Nous vous proposons de revivre quelques unes de ces expériences au travers des perles récoltées lors des ateliers, les retours de quelques responsables d’atelier !

Confection d’un bateau Foi et Lumière (K3)

L’entraide entre les personnes et l’application de Francis qui s’est trouvé une tâche et une responsabilité : faire les trous dans la voile pour passer le mat et le recouper avec la pince en veillant à toujours remettre la sécurité. Il était touchant.

Confection d’un objet précieux en cuir (K6)

Je retiens l’esprit de douceur fraternelle dans lequel l’atelier s’est déroulé.‌ Chacun se mettant au service de l’autre selon ses capacités. A la fin, plein de mercis ont été exprimés et cela m’est allé droit au cœur, vision de cet Amour et Communion partagés que Jésus est venu révéler.
Les cuirs ont été donnés par des amis protestants, ils représentent déjà la communion des chrétiens.

Chants gestués

Atelier G1

Pour vous partager  un moment fort  de l’atelier chants  gestués,  cela  est bien difficile.  Je peux dire que chacun s’exprime à sa manière, dans la joie et la spontanéité tant « chérie » à foi et Lumière.  Ce qui en fait un des trésors  à partager, toute personnes  a des dons qui ne demandent  qu’à  s’épanouir. 

Cela a été une expérience inoubliable !

Marie-Anne et moi Marc (les deux responsables de l’atelier) ne nous connaissions pas mais l’Esprit Saint a soufflé !

Simplicité, joie, spontanéité, prière, amitié, partage, enrichissement, unité… voilà les mots qui me viennent et qui représentent je pense ce que nous avons tous vécu.

Des personnes avec ou sans handicap ont accepté, se sont proposées pour chanter au micro pendant que moi ou d’autres parfois gestuaient les chants, au rythme attentif de Marie-Anne au piano : un avant-goût du Ciel !

Atelier G2

Nos perles  :

  • la participation très active des participants
  • les sourires sur les visages et dans les yeux
  • l’entrain et la joie de chacun et chacune
  • les liens créés avec des personnes d’autres communautés … et heureux de se recroiser après dans la rue, l’hôtel ou le sanctuaire

Le retour à la vie ordinaire pas si facile après cette belle et extra-ordinaire parenthèse.

Atelier à la découverte des mystères de Lourdes (J3)

Lors du premier atelier sur les mystères de Lourdes une personne a pioché une phrase et a fondu en larmes. Elle ne pouvait pas la lire à haute voix tant elle était émue car elle l’a trouvée trop belle :  » Dieu t’aime comme tu es ».

Le lendemain le papa de Sandrine nous a confié que lors d’un pèlerinage à Nevers il avait craqué devant la représentation de la grotte, n’en pouvant plus de l’agitation de sa fille. Et une paix les a tous les 2 envahie. Lors de la prière de groupe, il a vu une lumière au-dessus de chaque tête et tout le groupe a senti que quelque chose de très fort se passait. Dieu par Marie fait des miracles aujourd’hui.

Thomas a écouté et nous a rappelé qu’il fallait que nous ayons les pieds sur terre. Une discussion s’est lancée. Thomas nous as dit être chamboulé, car un membre du groupe l’avait fait « douter de ses doutes. » Il était déstabilisé de se rendre compte qu’il avait sûrement la foi et que se questionner n’est pas forcément douter.

Notre Dame de Lourdes a accompli de belles choses.

Atelier jeux divers par équipe (J1)

Pour nous, voici une parole qui nous a édifiés : À la question dans » le jeu devinettes  » : Qu’est-ce qui est devant moi mais que je ne vois pas ?

Nous avons eu comme réponse de la part d’une personne porteur de handicap : Jésus. 

Nous attendions comme réponse : notre avenir. 

Encore merci, nous avons vécu un chouette moment. 

Atelier méditation avec l’argile (E)

Dans l’ensemble, les personnes accompagnantes comme les personnes porteuses d’un handicap sont rentrées dans la méditation. Jérémy très bruyant au départ, s’est apaisé au contact de la terre. Les personnes aveugles ont aussi témoigné de la paix que leur apportaient cette médiation avec la terre.

Des personnes ont témoigné qu’il était difficile de se détacher de ce qu’elles réalisaient et de détruire, malaxer ce qui avait été réalisé pour passer à l’étape suivante, cela leur a fait vivre un abandon.

C’était un temps très calme. Des personnes avaient besoin de beaucoup parler de leur expérience à la fin, d’autres pas mais elles souriaient.

Atelier sur la synodalité (A2)

« Ils partirent et ils allaient de village en village, annonçant la Bonne Nouvelle et faisant partout des guérisons » (Lc 9, 6). Sans forcément vouloir faire du « zapping », les communautés pourraient aller se réunir dans des paroisses voisines, quitte à changer de temps en temps de paroisse de rattachement.

« Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, expulsez les démons. Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement » (Mt 10, 8). Quand nous faisons des annonces à la paroisse, que ça ne soit pas toujours pour demander de l’aide (ventes de gâteaux, cartes de Noël), mais aussi pour témoigner de la joie que nous avons à nous rencontrer.

« Élargis l’espace de ta tente, déploie sans hésiter la toile de ta demeure, allonge tes cordages, renforce tes piquets ! » (Is 54, 2). Nous pouvons aller témoigner ailleurs que dans nos paroisses, notre bonne nouvelle peut être attendue dans des maisons de retraite, des écoles, ou chez nos frères protestants, évangéliques, orthodoxes…

« Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit » (Jn 20, 18). Quand on est ami, cela porte du fruit : notre rayonnement montre aux autres que cela nous fait du bien ,  donne envie de nous rejoindre pour devenir apôtres, et rend plus proche, par notre témoignage, le royaume de Dieu.

« Je vous ai parlé ainsi, afin qu’en moi vous ayez la paix. Dans le monde, vous avez à souffrir, mais courage ! Moi, je suis vainqueur du monde » (Jn 16, 33). La confrontation des parents ou des amis avec des personnes ayant un handicap mental n’est pas toujours un parcours paisible. Mais il nous faut devenir comme elles pour entrer dans le royaume des cieux.  De manière totalement paradoxale, en nous faisant petits comme elles, nous devenons des porteurs de paix.

Atelier sur les pas de Bernadette (C2)

Nous commencions à chanter le je vous salue de Glorious et je leur proposais de marcher pour quelqu’un. Questions des jeunes : comment Marie est apparue à Bernadette ? Et ailleurs ? Avec Benoit j’ai parlé des larmes de Marie à la Salette et de la confiance des enfants à Pontmain. La soif de Découvrir et la joie des cœurs de communauté !

Atelier drapeaux (L3)

J’ai été témoin de l’empressement de la créativité, de la patience dans l’exécution, de la joie du résultat obtenu, et de l’exultation d’agiter le drapeau dimanche ! Et du bonheur de voyager avec pour l’apporter à la maison !

Atelier aquarelle (L1)

Concentration, partage, joie de la découverte et de la réalisation avec crayons aquarellables, pinceaux, pinceaux à réserve d’eau (plus pratiques que les gobelets)..

Atelier danses en ligne (H1)

Après quelques danses, madison, danses d’Israël, danses collectives, Connemara, les coeurs de communauté ont dansé la Macaréna. Puis je leur ai demandé de danser ce qu’ils voulaient : sur Magic Système et Jérusalem A les garçons ont dansé du hip hop et les filles de belles chorégraphies. Mention spéciale à Mathilde.

Atelier folk (H2)

Je ne garde que de bons souvenirs. A chaque atelier, il a régné une ambiance chaleureuse, avec l’envie de  découvrir, de se détendre dans la bonne humeur, de partager, de faire au mieux… Certains sont revenus tellement ils avaient apprécié même si par moment c’était comme l’a dit un parent « une joyeuse pagaille ». Certains parents et amis ont dit que cela leur donnait une idée pour une activité à proposer lors de rencontre Foi et Lumière. Ce qui m’a touchée c’est quand un cœur de communauté prénommé Benoît, a souhaité nous montrer les danses traditionnelles de sa région d’Auvergne. Il a été très heureux de nous partager sa passion pour les danses et de nous expliquer comment les danser.

Atelier chasse au trésor (I2 )

  • Pauline et Antoine, aux foulards bleus, animaient le défi de la plus haute construction. Une équipe a réalisé une tour avec toute la boite de Kapla ! La joie était pour tous, et autant à construire qu’à faire tomber. 
  • Au défi du Kim, il y avait 40 objets à mémoriser dans un temps imparti. Arrive une équipe avec deux jeunes vivant des handicaps différents. Martine, qui animait ce défi, a changé la règle, les parents ont pris le temps de nommer chaque objet, les enfants pouvaient les toucher pour mieux les mémoriser… la petite équipe a relevé magnifiquement le défi en retrouvant presque tous les objets ! 

Au bout de la chasse, pour chaque défi nous nommions l’équipe arrivée première, puis le score de toutes les équipes réunies. Cela faisait de super scores ! 

Le trésor était un « trésor à partager »  dans lequel chaque participant a trouvé une papillote et une carte réalisée à la main par Pauline, Renée, Michèle, Elie … membres de notre communauté. Plus de 60 cartes ont ainsi été réalisées en préparation. 

Quelle belle aventure, Et les bateaux du spectacle nous ont fait rêver ! (surtout le bateau pirate) 

Atelier mime d’un texte biblique  : La parole en corps…en cœur…en vie… (F)

Deux perles : A la suite de la parabole de la brebis perdue…et le Psaume 22, à la question :

Quand vous êtes-vous senti berger? Quand vous êtes-vous senti brebis?

Une jeune femme en situation de handicap nous dit : « Je ne voudrais pas être prétentieuse mais quand ma sœur allait se noyer et que j’ai réussi à l’aider… J’ai dû être berger moi aussi »

Une maman: «Je n’y avais jamais pensé avant…l’écoute, le conte, le mime, la gestuation…viennent de me donner cet   éclairage : «Quand mon mari est décédé, j’étais si désemparée que j’ai cru sombrer… Chaque jour ma fille était là qui avait besoin…pour elle, grâce à elle, j’ai trouvé de la force…elle a été ma petite bergère « 

Nous avons vécu des moments très forts ! Du concentré de Foi et Lumière ! Tout a été au superlatif dans ce pélé !

Atelier coloriage (Q)

De très belles rencontres, du calme et de la bienveillance qui régnait partout ! La joie de faire ensemble ! La joie pendant qu’on colorie ou découpe avec des musiques douces c ‘est de laisser déposer en nous calmement toutes ces émotions, ces impressions, ces messages reçus, ces grâces et tout ça !

Nous respectons votre vie privée.
Accepter les cookies !

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

En savoir plus sur la confidentialité.